Prime de 1.000 euros pour les étudiants kotteurs en Wallonie

Hier, le gouvernement Wallon a approuvé, en première lecture, un arrêté prévoyant une prime de 1.000 euros pour les étudiants kotteurs habitant à plus d’une heure de leur établissement d’enseignement supérieur en Wallonie. Au total, c’est 10 millions d’euros qui seront investis, ce qui permettra d’aider 10.000 étudiants.

L’Unécof salue cette démarche permettant d’alléger les coûts des études pour les étudiants, qui s’inscrit dans une volonté plus globale d’améliorer le logement étudiant, suite à la récente réforme du bail étudiant et la création du Label Kot. Cette mesure pourra aider un grand nombre d’étudiants puisque louer un kot est assez coûteux : cela représente entre 4000 et 5000 euros par an. Il s’agit de la dépense la plus importante pour l’étudiant, avant le minerval, les syllabi, ou les transports.

Néanmoins, cette mesure n’est malheureusement pas parfaite. Outre le fait que cette aide ne tienne pas compte du revenu, l’Unécof s’interroge sur le critère retenu pour octroyer la prime, à savoir le critère de temps. En effet, l’arrêté prévoit d’octroyer cette prime à l’étudiant qui habite « à plus d’1h en voiture un jeudi à 8h00 ». Cette dimension temporelle ne tient pas compte de la réalité de l’étudiant. En effet, l’Unécof tient à rappeler que la majorité des étudiants se rendent aux cours en transports en commun. Ces transports sont malheureusement souvent bien plus longs que le temps idéal d’un trajet en voiture un jeudi à 8h00 : certains doivent cumuler les trains et les bus, les trajets à pied ou les correspondances. Par exemple, un étudiant habitant à Bertrix et faisant ses études à Namur fera le trajet en voiture en 55 minutes. Il ne recevra donc pas de prime. Pourtant, en réalité, celui-ci se déplace en train, et prend 1h30 pour se rendre à Namur. Dès lors, il devrait recevoir cette aide. Même constat pour un étudiant habitant à Marloie et étudiant à Liège : alors que son trajet en auto devrait durer 50 minutes, en réalité, son trajet en train dure plus d’une heure.

A l’heure de la prise de conscience concernant le réchauffement climatique, la Ministre voudrait-elle favoriser les étudiants en voiture ?

Nous attirons également l’attention sur le fait que pour avoir cette prime, l’étudiant doit avoir payé l’entièreté de ses droits d’inscriptions. Bien que la date fixée pour payer ceux-ci soit au 4 janvier, certains étudiants sont en demande de bourse et doivent donc parfois payer (ou non) leurs droits d’inscription très tard dans l’année. Nous espérons que cet arrêté prévoit des mesures et des délais prenant en compte les étudiants dans cette situation. En effet, les étudiants boursiers sont peut-être ceux qui auront le plus besoin de cette prime.